Digital : le nouveau rôle du gestionnaire de flotte

La digitalisation des mobilités ouvre des perspectives aux gestionnaires de flotte et modifie leur rôle dans l’organisation

La mobilité est en un enjeu social, environnemental et politique majeur au sein de nos organisations. Il n’est donc pas étonnant que la transformation de nos modes de déplacement fasse l’objet de tant d’initiatives et de recherche à l’ère du tout-numérique.

De ce flot bouillonnant d’idées, le gestionnaire de flotte peut extraire des opportunités intéressantes et faire évoluer son rôle au sein du groupe.

Tous les acteurs de la mobilité apportent des solutions innovantes

Des solutions digitales innovantes, et parfois interopérables sont mises au point par les constructeurs automobiles, les développeurs de logiciels de gestion ou d’applications tierces, et même par les acteurs du numérique ou de la finance… Tour d’horizon.

  • Finance : les cartes de paiement, de stationnement et de carburant permettent de centraliser la donnée financière tout en facilitant l’expérience utilisateur du conducteur.
  • Automobile : les véhicules connectés offrent une grande compatibilité avec les outils de travail en termes communication, de recharges, de transferts ou de stockage de données.
  • Télématique: les boîtiers connectés sont d’excellents capteurs pour suivre le niveau d’utilisation globale de la flotte.
  • Applications : la gestion d’une flotte partagée est grandement facilitée par le développement d’applications smartphones dédiées à la réservation, l’ouverture ou l’état des lieux du véhicule.

Le digital, allié de l’optimisation de flotte

Il ne faut toutefois pas perdre de vue l’objectif numéro un du gestionnaire : l’optimisation de sa flotte. Les solutions digitales doivent donc servir cet intérêt.

Dans un premier temps, elles permettent une remontée d’informations fiable et automatique. Le gestionnaire peut ainsi avoir accès à l’utilisation horaire, au kilométrage, à la consommation de carburant, à l’usure et à divers autres éléments de suivi. Il est en mesure d’optimiser son TCO et son budget.

Dans un second temps, le gestionnaire peut exploiter ces données pour affiner sa stratégie. Il bénéficie de données précises et d’aides à la décision pour tous les choix de pilotage: plans d’investissement, transition vers l’électrique, calcul du bilan carbone, relocalisation…

Le rôle de gestionnaire de flotte au centre de l’écosystème de l’entreprise

Grâce à la donnée et aux outils qu’il a mis en place, le gestionnaire se place au centre d’un système de gestion collaboratif et intégré qui profite à toute l’entreprise.

  • Il participe avec le service juridique à la gestion des amendes et des contrats d’assurance.
  • Il fournit aux fiscalistes une base solide pour le suivi des taxes liées à la mobilité, sur les carburants par exemple.
  • Il s’implique dans la politique d’avantages et de rémunération aux côtés des responsables des ressources humaines.
  • Il propose des solutions digitales ergonomiques aux salariés, et améliore leur expérience utilisateur tout en garantissant leur sécurité.

La digitalisation ouvre de nouvelles perspectives. Au gestionnaire de flotte d’explorer ces pistes de réflexion pour faire de la mobilité un accélérateur de performance pour l’entreprise.

 

 

Découvrez :


Ces contenus peuvent également vous plaire :

Transport.data.gouv : une mine d’or pour les acteurs de la mobilité

Transport.data.gouv : une mine d’or pour les acteurs de la mobilité Les initiatives digitales autour de la mobilité ouvrent […]

Lire la suite

Digital : le nouveau rôle du gestionnaire de flotte

La mobilité est en un enjeu social, environnemental et politique majeur au sein de nos organisations. Il n’est donc […]

Lire la suite

26/06/2020

Des conseils pour réduire les TMS

Lire la suite