Roulez surclassé sans augmenter votre budget !

#Fiscalité - 25/09/2017

Le TCO, ou « Total Cost of Ownership », est le coût total de détention d'un véhicule. Pour le gestionnaire de flotte, c’est LE facteur déterminant. Cependant, son montant résulte du prix d’usage et non du prix catalogue d’un véhicule…

Optimiser le coût de sa mobilité ne passe pas par le meilleur prix catalogue ou la plus grosse remise. En effet, avec la LLD (location longue durée), ce n’est pas le véhicule qu’on achète, mais seulement la mobilité. Ainsi, le montant du loyer est fortement influencé par la dépréciation du modèle considéré. Dans le cas-type d’un contrat sur 3 ans et 90 000 km, la valeur résiduelle moyenne du véhicule peut varier entre 40 et 55 %  du prix neuf, d’une marque à l’autre. De fait, le calcul démontre très vite l’intérêt de se diriger vers des véhicules dont la valeur se maintient dans le temps.

La preuve en chiffres

Prenons l’exemple d’un véhicule A, de gamme supérieure, d’indice 100 au prix catalogue, qui bénéficie d’une remise de 10. Sa valeur à neuf est donc de 90. Au terme de son usage, il pourra se revendre 50 voire 55, du fait de son attractivité. Ainsi, la part de financement liée à la dépréciation sera de 90 – 50, soit 40. Face à lui, un modèle B, plus courant et moins cher, indice 95 au prix catalogue, bénéficiant d’une remise 15 qui nous donne un tarif de départ à l’indice 80. Cependant, au terme de son usage, ce véhicule largement diffusé rencontre plus de concurrence sur le marché de l’occasion. Son indice n’est plus que de 40 à la revente. Ainsi, l’utilisation de ce modèle plus modeste aura coûté 80-40, soit 40, c’est-à-dire autant, voire plus que le véhicule A de gamme supérieure.

Ce qui est rare est cher…

Dans un marché où les marques nationales représentent 50 % des parts, les véhicules des Marques de Volkswagen Group France sont forcément moins répandus. De fait, sur le marché de l’occasion, on constate une plus forte appétence pour eux, ce qui crée un ratio offre/demande beaucoup plus favorable au vendeur. L’histoire et l’image du Groupe font aussi sa force. La qualité et la pertinence des équipements proposés sont enfin pour beaucoup dans l’appréciation des véhicules du Groupe. Cela s’applique autant aux entreprises, qui sont les premiers utilisateurs, qu’aux particuliers qui rachèteront les véhicules en seconde main. Cela renchérit leur valeur sur le marché de l’occasion.

La vertu récompensée

Remplir son besoin de mobilité de manière plus qualitative, sans augmenter son budget, c’est aussi plus de satisfaction pour ses collaborateurs. C’est à la fois un vecteur de fidélisation du personnel (voir notre dossier sur ce thème) et une façon d’améliorer l’image de son entreprise vis-à-vis du public et de sa clientèle. Ainsi, les véhicules hybrides ou électriques de la gamme, aujourd’hui très recherchés pour leurs qualités vertueuses, sont plus que jamais valorisants et valorisés. A l’heure de la définition d’une car-policy, les alternatives qualitatives, durables et responsables ne sont donc pas plus coûteuses qu’une option « généraliste ».

Un choix pertinent à tous points de vue

Outre leur qualité de fabrication, les véhicules du Groupe se distinguent par une maintenance réduite. En effet, sous réserve d’un kilométrage compatible, on se contente d’une révision tous les deux ans donc moins de coûts directs et indirects car cela induit moins de temps perdu pour les collaborateurs, quand nombre de marques imposent une révision annuelle. C’est encore une source d’économie substantielle, sur un poste qui représente à lui seul environ 10 % du TCO. Un avantage supplémentaire qui s’ajoute à une liste déjà longue, et donne encore plus envie de rouler en classe business.

Premium ou généraliste ? Le moins cher n’est pas celui que l’on croit…

Véhicule A « Premium » Véhicule B « généraliste »
Prix d’achat 100 95
Remise 10 15
Prix remisé 90 80
Valeur résiduelle 55 40
coût LLD (Prix remisé – valeur résiduelle) 35 40

 

Découvrez :


Ces contenus peuvent également vous plaire :

07/10/2021

GESTIONNAIRE DE FLOTTE, UN METIER QUI EVOLUE A VITESSE GRAND V

On distinguait auparavant deux profils de gestionnaires de flottes, selon les besoins des organisations. L’un à dominance administrative optimisait […]

Lire la suite

23/09/2021

FIT FOR 55 : 12 PROPOSITIONS QUI IMPACTENT LA GESTION DE FLOTTES

Le paquet “Fit for 55” qui vise une pollution zéro dans l’Union Européenne à horizon 2050 a été adopté […]

Lire la suite

03/09/2021

Le leasing auto se porte bien : faut-il franchir le pas ?

Le leasing fait de plus en plus d’adeptes en France. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : En 2020, 45 % des […]

Lire la suite