stationnement partage

Stationnement : l’heure est au partage

Après l’auto-partage, place au stationnement partagé !

Pression démographique en agglomération, réappropriation de la voirie par les mairies, hausse du prix du mètre carré… Il devient de plus en plus compliqué de se garer en zone urbaine et de moins en moins rentable d’avoir un parking individuel.

Et si comme pour le covoiturage, il était temps de partager les espaces de stationnement ? Les acteurs de la mobilité en sont convaincus et montrent la voie.

Pourquoi partager les stationnements ?

Il existe une multitude de bonnes raisons de partager les espaces de stationnement. En voici 3 parmi les principales :

1.    Optimisation de l’espace disponible

L’espace manque cruellement en ville. Cela n’a plus vraiment de sens de réserver un espace de stationnement pour un véhicule qui n’y sera garé qu’une fraction du temps.

2.    Réduction des coûts 

Opérateurs de parkings privés et publics, responsables de centre commerciaux, gestionnaires immobiliers de bureaux… Tous le savent : le moindre mètre carré coûte cher et les espaces de stationnements occupent des surfaces importantes qu’il faut optimiser.

3.    Mise en commun des ressources

Voici les coûts cachés du stationnement : l’entretien, les équipements de surveillance comme les caméras, les frais de gardiennage ou l’installation de bornes de recharges électriques. Mettre en commun, c’est partager de manière intelligente la ressource.

Comment partager l’espace intelligemment ? 

Que ce soit sur la voirie, dans les parkings d’immeubles, de bureaux, de centre commercial, la problématique est la même. Il faut optimiser l’espace : mettre une place vide en face d’un véhicule à garer le plus rapidement possible.

Et la clé, c’est la fluidité du stationnement. En facilitant les échanges entre ceux qui utilisent leurs véhicules et ceux qui exploitent des emplacements il est possible de mieux répondre aux besoins et de réduire le taux de vacance. Cela passe par un partage de l’information en direct et une géolocalisation précise.

Plus de fluidité : le digital comme espace de partage 

Plusieurs start-ups, acteurs du digital, se sont attaquées au problème : Yespark, ou Zenpark, pour ne citer qu’elles. Elles référencent les places non utilisées par des particuliers, des copropriétaires, ou des entreprises et les proposent en location dont la durée varie de quelques heures à plusieurs mois.

La location se fait généralement directement sur une plateforme numérique ou une application et ne prend que quelques instants.

En réduisant de manière considérable le délai lié à la recherche et la mise en relation, en proposant une offre toujours plus adaptée, ces plateformes optimisent l’utilisation de l’espace de stationnement. Elles mettent la collaboration et le partage au cœur de la mobilité.

Le stationnement partagé lève certains obstacles liés à la mobilité en zone urbaine, pour que la mobilité reste une expérience optimale et ne devienne jamais une contrainte.

Découvrez :


Ces contenus peuvent également vous plaire :

Audi moteur thermique

En route vers le futur : Audi ne développera plus de moteurs thermiques

C’est décidé, Audi ne créera plus de nouveaux moteurs essence ou diesel. La marque va focaliser ses efforts sur […]

Lire la suite

stationnement partage

Stationnement : l’heure est au partage

Pression démographique en agglomération, réappropriation de la voirie par les mairies, hausse du prix du mètre carré… Il devient […]

Lire la suite

e-crafter électrique utilitaire

18/03/2021

Utilitaire et électrique : e-crafter, le meilleur des deux mondes

Le passage à l’électrique peut parfois sembler déroutant. Qu’en est-il de la performance ? Quelle sera l’autonomie ? Et les batteries, […]

Lire la suite